AccueilBiquets*FAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !   22.09.16 12:28

Bonjour à tous et toutes,
Rapport au post de marcalfred qui nous raconte sa mésaventure, j'aimerais que l'on échange un peu sur notre expérience de la pratique moto ! on ne sait jamais, les erreurs des uns peuvent préserver les autres des pièges et des erreurs à ne pas commettre !

Pour ma part, je pratique la moto depuis l'age de 13/14 ans quand j'ai commencé comme biens d’entre vous par la mob ou la mécaboite 50cc. Je passais mes vacances d'été chez un oncle qui faisait du trial avec mes cousins. j'avais à dispo une 50 cc Montésa et le dimanche on partait à l'assaut des zones à travers champs ! et j'avoue que cette pratique du trial a été pour moi un point de départ crucial, l'équilibre, la maitrise de la moto, le terrain. Bref cela m'a apporté des bases indéniables.

Ensuite s'en est allé pour la 125 à 16 ans avec une fourche tordue sur un refus de priorité puis en 87 le permis gros cube avec une bonne gamelle sur l'épreuve rapide entre les plots et le fameux freinage d'urgence ou j'ai bloqué l'avant alors que la moto était encore dans la trajectoire du dernier lacé ! j'ai alors compris quelques paramètres quand au freinage !

Voilà !!! se sont mes seuls déboires en moto. j'ai possédé nombre de monstres japonais sportives ou roadster, j'ai faillis quelquefois me mettre le compte, sans parler des accidents évités avec des tocards en caisse...

Mon expérience me fait dire que la maitrise vient avec l'expérience. ujourd'hui encore je tire des leçons sur ma façon de piloter, même si avec ma street glide j'aime envoyer du lourd. Alors pour les détracteurs du custom, une HD tiens la route et freine, c'est juste qu'il faut composer avec les quelques 360 kg de la bête ! mais quelques uns s'y sont piqués avec des machines plus puissantes et nettement moins lourdes ! La différence, et là c'est purement l'expérience qui parle, se fait sur les connaissances de mes possibilités et sur la parfaite maitrise des possibilités de ma machine !

Pour le reste, j'ai fait dans le début des années 90 un stage de pilotage sur circuit mouillé car je ne me sentais pas à mon aise les jours de pluie ! j'avais à l'époque une Yamaha 1000 exup qui sortait 135cv à la roue et des freins très puissants avec un mordant plus incisif que sur la Harley ! cela m'a vachement mis en confiance !

Ensuite, j'ai été pendant longtemps conducteur routier, commercial quelques années et aujourd'hui formateur/consultant, comme depuis toujours, je travaille beaucoup en déplacement et je fais environ 45000 km/an rien que pour mon boulot ! mais l'expérience de la route même si elle est indéniable ne fait pas tout...

Quand je suis arrivé dans le métier de formateur et préventeur en sécurité au travail, j'ai compris une chose indéniable : "IL N'Y A PAS DE FATALITÉ DANS L'ACCIDENT", il n'y a qu'un ou plusieurs facteurs qui font que l'accident était inévitable. La chance n'a pas de place ! je m'explique...
Suite à une gamelle, on va souvent opposer l'état de la route, l'état des pneus, pour autant croyez moi on peut rouler sur une route pourrit avec des pneus limites, le tout est de le prendre en compte et d'adapter sa conduite ! mais notre fierté nous empêche souvent d'avoir un regard critique sur soi et sa façon de piloter ! c'est dommage...

Dans les ronds points par exemple, on sait que ce sont des endroits ou les camions ou autres véhicules sèment du gasoil... n’allons pas tenter le diable à vouloir faire frotter les reposes pieds, pas là, c'est pas l'endroit indiqué !

Pour finir ce long post, ce qui m'a souvent sauvé c'est de ne pas rouler au delà de mes possibilités et de connaitre parfaitement les points de rupture de ma moto (freinage, tenues de route, inertie, etc..) ! après, quand on se tire la bourre comme j'ai pu le faire en sportive à l'époque ou encore aujourd'hui avec m'a street glide (on ne se refait pas !), je sais ou se trouvent mes points de rupture et ceux de ma brêle pour ne pas aller au delà !

En conclusion, connaissez vous bien, connaissez parfaitement votre machine, portez votre regard le plus loin possible vous permettra une meilleure anticipation et comme me l'a appris mon excellent moniteur moto école à l'époque, le levier de frein avant c'est comme une éponge que l'on essore, une fois trouvé le point du mordant on peu envoyer très fort sur les freinages même sur l'angle ! je suis anti aide à la conduite (abs et autres anti patinage), tous ces artifices ne sont là que pour palier aux défaillances du pilote ! Pour ma part quand à la répartition du freinage avant arrière, je suis sur des bases de 90/10 %. J'utilise très peu le frein arrière, si ce n'est pour assoir la machine en entrée de courbe à grande vitesse ou en combiné sur un freinage en entrée de virage mais cette technique, je la délaisse un peu depuis que j'ai la Harley car le frein arrière bloque assez vite ! je pilote beaucoup en utilisant la technique du contrebraquage, j'ai plutôt une conduite incisive qui consiste à rentrer vite en virage avec des freinages assez appuyés cela me permet d'avoir une bonne lecture de ma roue avant et de transférer la masse sur l'avant pour une meilleure tenue de route. En sortie de virage, il m'arrive parfois de faire une petite dérive contrôlée, mais là je l'avoue, la harley est parfaite pour la maitrise, le couple moteur très bas et tractoresque facilite la chose ! même en duo ma femme a totalement confiance, elle se laisse emmener sur l'angle sans problème, j'ai même une légère préférence à l'attaque, l'arrière étant plus chargé, je sens beaucoup mieux l'arrière !

Bref on a tous et toutes nos techniques, si les miennes peuvent vous servir, c'est avec plaisir... puis il m'arrive aussi parfois de rouler cool ! mais j'avoue, j'aime la vitesse mais différemment. A la vitesse de pointe comme à l'époque ou je roulais en sportive, je préfère la vitesse de passage en courbe ou en virage (cette sensation de défier les lois physiques) et plus que la vitesse, c'est la sensation de puissance et de couple monstrueux que me délivre le moteur.

Bonne route à tous en attendant vos expériences ! j'en aurait tant à dire encore, mais je ne veux pas monopoliser la parole...
Revenir en haut Aller en bas
BlackMeth64
Biker
Biker
avatar

Votre Club : Alone
Votre Moto : XV 240 Virago
Messages : 1383
Date d'inscription : 10/06/2016
Age : 29
Localisation : Pau

MessageSujet: Re: Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !   22.09.16 15:05

Je valide et adhère complètement à ta philosophie. Celle qui sous entend que le but est de se faire plaisir, celle qui sous entend que le panneau 50 ou 90, ou 130 n'est qu'un seuil législatif qui ne garanti en rien la sécurité des usager et enfin celle qui sous entend que lorsqu'on est motard (et dans bien d'autre domaine) l'important et de se connaître, connaître les fondamentaux de la "discipline" tout en gardant en tête que l'on est pas seul sur terre avec sa bécane. En gros j'apprécie le fait que tu ne te complais pas uniquement (et hypocritement) à véhiculer un message politiquement correct qui finalement n'a que très peu de sens.

Effectivement, il faut être responsable, quelque soit sa pratique de la moto et ne soyons pas hypocrites, si "nous" voulions pas autant de mort sur nos routes, "nous" ne produirions pas, ni n'achèterions, d'hypersports 1000cc, 1100cc, 1300cc etc qui une fois en full (comme dans 99,9% des cas) développent plus de 200cv avec des vmax qui dépassent les 300km/h...De la même manière, pour généraliser mon propos à l'échelle de ce forum, "nous" ne serions pas à la recherche constante et perpetuelle du demi cv à gagner...

Bref il faut savoir adapter sa conduite aux circonstances et à son environnement, c'est ça la clef, et surtout rester humble. Tout ça a bien été développer par Olive34 Wink

Alors en ce qui concerne mon expérience j'ai commencé à 14ans avec un Peugeot trekker Smile jamais aucun pépin malgré l'inconscience de certaines manœuvres qui devenaient habituel (je le reconnais aujourd'hui mais à 14 balais, avec l'effet de groupe...je n'étais sans doute pas meilleur que tousces petits connard qu'on engueule régulièrement lol!

Un an plus tard j'ai eu une TZR (super machine qui montait à 100 réel avec un pot, juste ça...) que j'ai emmener jus'qu à 33000km avant refection moteur et vente (lorsque j'ai eu mon permis voiture). Et d'ailleurs, cette refection n'a pas été due à un serrage mais à un accident : de nuit, à deux, pressé d'aller rejoindre les petites copines, un phare qui éclairait la roue avant, un virage à quasi 90 degré sur une route qui longeait une rivière...et (fort heureusement)...plouf ! c'était en été, peu de profondeur et donc l'avant de la machine plantée dans la vase...Je vous épargne la réaction du papa à 2 heure du mat' qui vient dépanner.. Very Happy

Mais bon ce papa pas rancunier, et c'est une chance extraordinaire, m'a tout de même payé mon permis moto lorsque je devais avoir 20ans. Lui roulait en YZF 1000, ce fut donc la dessus mes premiers pas en gros cube Smile ayant pris de l'age et face à une telle machine, on ne s'amuse pas à faire n'importe quoi, donc aucun souci...

J'ai ensuite acheté une Ducati 620ie, celle dont la ligne me faisait rêver depuis longtemps... Mais je ne l'ai pas gardé longtemps, 1 ans ou 2 max...Je n'ai pas adhéré à l'esprit gros cube d'une part (toujours à "qui à la plus grosse") puis, d'autre part, je ressentais une grosse frustration lorsque je passais devant un chemin de terre...

J'ai donc eu le coup de foudre en 2009 pour la 125 wr r de chez yam. J'adorais cette moto et ses 15cv malgré le retour depuis le GC au monde de la 125...
Mais...mais...mais...manque d'humilité sans doute, alors que mon parcours en 1000cc et 620cc s'était déroulé sans encombre...avec la 125 et cette sensation d'avoir un vélo entre les pattes, je me suis planté sur un boulevard, en ville, dans un virage pourtant léger...glissade, roulé boulé et crash dans le trottoir et le mur qui lui faisait suite...Moto épave. avec un moteur de 3000 km. J'ai revendu le tout pour 800€.

Puis je suis reparti sur un mono à air, le bêta sm, machine simple et fiable que j'ai bien aimé également et un peu bidouillé..j'ai pris quelques gamelles avec mais rien de méchant, toujours en offroad (forcément, monté en sm on accroche moins que les copains...). Ce petit mono on me l'a volé...au pied dans la cours de mon appart :/ remboursé 1200€ par l'assurance, moins 300€ de franchise...

Après avoir accumulé quelques économie j'ai pu m'offrir un DTRE 125 comme neuf avec 2800km...pareil je l'ai complètement restylisé, puis ajouté une ligne complète DEP...Le petit trail enduro dépassait les 140 compteur...

Mais étant un amoureux du 4 temps, beaucoup plus que de la puissance pure, je l'ai revendu.

Je suis passé ensuite au quad avec un KXR 250, ligne crd, filtre kn, vario malossi ; Je me suis bien amusé avec mais je me suis aussi fait entubé, car l'ancien proprio m'avait caché pas mal de chose et j'ai eu par la suite pas mal de frais moteur...bien que réparé mais n'ayant plus confiance en la machine (vu les tarif je n'osais plus "rouler"), je l'ai échangé contre le fameux CH racing wsm 125. Cette moto a été produite de 2005 à 2007 et est le fruit d'un partenariat entre husqvarnan et cagiva d'où le "CH" ; c'était un peut le haut de gamme du 125 4t, je l'ai bichonné si bien qu'elle paraissait jusqu'à sa vente comme neuve, le tout avec des perf très honorable (psb -1, vitesse courte mais bonne allonge jusqu'à 125 compteur en condition optimale)...

Indécis que je suis et nostalgique de mon expérience en quad je l'ai revendu pour reprendre un KXR tout équipé kymco trophy, et avec mon expérience du premier kxr, je savais que celui ci était réellement en excellent état. je l'ai toujours il me permet de bonne escapade offroad...et ma femme étant tellement fan de quad (attention, rando légère, petite ballade dominicale...), on a donc acheté un deuxième petit quad, un Aeon 180 Overland, parfait pour l'usage qu'elle en fait. bref que du plaisir.

Enfin, revenons au monde du custom. Depuis quasiment...toujours, c'est un monde que je considère comme à part, et il m'a toujours attiré sans que je n'ose passer le pas...pourtant depuis des années je me plaisais à scruter les annonces sur leboncoin, évidemment, sans avoir les finance pour...je vous dis, pour rêver "route 66", SoA:-devil-: ...

Puis, ayant hérité d'une voiture plus récente que celle que je possédais, j'ai revendu cette dernière...et après des heures et des heures de recherche, a pu commencer l'histoire de ma virago...

Voilà pour mon CV de motard !
Revenir en haut Aller en bas
treffine
Biquette
Biquette
avatar

Votre Club : Les Biquets
Votre Moto : virago125
Messages : 593
Date d'inscription : 27/02/2016
Age : 47
Localisation : cotes d'armor

MessageSujet: Re: Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !   22.09.16 20:11

A moi !
J'ai appris à conduire la mobylette du grand frère à 10 ans à peu près, pour certains c'est le tracteur ! C'était une motobécane orange, on s'est gamellé une fois avec ma sœur, sur la pelouse du terrain de foot. Je ne me rappelle pas qu'on avait un casque à l'époque. On n'a rien dit aux parents.

Ensuite, j'ai eu MA mob jusqu'à mes 18 ans. J'ai roulé dans les 3 000 bornes avec, par tous les temps. Une fois, je me suis fait engueulée par des motards parce que je m'étais complètement déportée à gauche dans un virage, juste avant de les croiser ! Ça m'a marquée n'empêche. Je m'amusais comme si j'étais sur un circuit et j'ai complètement foiré le virage...
J'aimais bien m'en occuper. Du coup, je la bichonnais. Elle était nickel.

Après, que dalle.

Depuis 8 mois que j'ai la Vivi, ça me rappelle vraiment les sensations de la mob : le froid, la flotte, les pannes d'essence, l'euphorie à l'accélération : WHOUAOUH, la sensation de king of the road la nuit ou au petit matin, les frayeurs, les déhanchers savants dans les esquives et les virages, la frime un peu aussi, le nettoyage de la belle. Ce genre de choses. J'adore.

J'avais fait un peu de vélocross aussi, sur le terrain vague d'à côté, ça m'éclatait bien. Mais c'était pas pour les filles à ce moment-là.
Le moto-cross me tenterait bien n'empêche, mais bon, j'ai peut-être un peu passé l'âge aussi.

Avec la Vivi, j'ai fait pas mal de bêtises, genre : freinage avant sur du gravier (houlala, j'ai tout de suite senti qu'il ne fallait pas faire ça). Ratage d'un virage avec déport à gauche, pile en face d'une mercedes, sortie sur verglas… Mais bon, comme je sais que je ne maitrise pas, je roule plutôt pas vite en général et du coup, mes erreurs sont sans conséquence. Ca rejoint ce que dit Olive quoi. J'adapte ma conduite à mes capacités.

J'ai fait une "grande virée" cet été : 300 bornes aller-retour ! Mon premier ride parait-il, c'était un peu short mais tout de même, j'aime bien la sensation de tailler la route : CA M'ECLATE !

Je n'ai pas l'impression d'être casse-cou, bien que je me pose quand même un peu la question des fois…
En revanche, je pense sincèrement qu'il faut être un peu barré pour être motard. Il y a une forme d'inconscience dans tout ça quand même.

voilà voilà

V
Revenir en haut Aller en bas
Grand Vizir
Administrateur
Administrateur
avatar

Votre Club : Biquets 22
Votre Moto : DAELIM DAYSTAR 125
Messages : 3028
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 65
Localisation : PLENEUF VAL ANDRE - 22

MessageSujet: Re: Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !   23.09.16 9:07

Olive 34 a écrit:
Bonjour à tous et toutes,
Rapport au post de marcalfred qui nous raconte sa mésaventure, j'aimerais que l'on échange un peu sur notre expérience de la pratique moto ! on ne sait jamais, les erreurs des uns peuvent préserver les autres des pièges et des erreurs à ne pas commettre !
...

Très bon post et analyse

Revenir en haut Aller en bas
http://grand.vizir.free.fr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !   23.09.16 9:42

Merci à Grand Vizir et Treffine d'avoir réagit à mon post !

Juste pour ajouter comme le dit Grand Vizir le facteur humilité. Il est important celui-la car c'est avec humilité que l'on doit enfourcher sa moto !
En effet, lorsqu'on pense tout maitriser, lorsqu'on a la certitude sur soit et sur sa monture, bref lorsqu'on a plus aucune peur ou appréhension, gare à vous, l'accident vous guète !
Avoir toujours une petite pointe d'appréhension permet de rester lucide...

Après comme tu le dis GV, on peut se poser la question de monstres à 200 cv ! sachant que j'estime à à peu près 100% le nombre de propriétaires de telles machines n'étant pas capable de maitriser et d'exploiter leur monture !
Mais si on regarde de plus près les accidents en moto, la grosse majorité se passent en agglomération et sur concernent de petites cylindrées 50 et 125 notamment et scooter plus dans le détail ! j'implique cela à la possibilité de conduire une 125 avec un permis voiture avec une formation très succincte d'une journée en moto école (formation que la plupart des voitureux frustrés des embouteillages ne font pas lorsqu'ils passent au scooter !) sans parler des scooters 3 roues considérés comme des tricycles et sans limite de cylindrée dans ce cas...
Le poids de la moto est fondamental, une 125 c'est léger et maniable, vif dans ses réactions, plus une moto est lourde plus elle a une force d'appui entre la route et le pneu élevée, par contre elle sera beaucoup plus lourde à inscrire en virage, et son inertie plus élevée aura tendance à nous tirer vers l'extérieur du virage. Dans les faits et pour résumer, on aura tendance à perdre l'avant plus vite sur une moto légère que sur une moto plus lourde ! se sont des lois physiques auxquelles on ne peut pas déroger !... là je ne parle que du travail entre le pneu et la route, si l'on considère que les pneus que l'on monte sur nos 125 sont les mêmes préconisés sur des cylindrées supérieures avec parfois juste un indice vitesse plus élevé. la pression étant importante, elle n'est guère supérieure sur un pneu plus gros... (2kg avant arrière sur la vivi, 2.4 kg sur ma street glide de 360 kg...).
d'où l'importance comme je l'explique dans mon post initial de rentrer dans les virages en légère sur vitesse et de freiner en entrée pour transférer les masse sur la roue avant et très important, toujours garder un filet de gaz ! cela produit une conduite moins coulée certes, mais la moto est un moyen de transport qui implique une conduite dynamique !

A vous lire nombreux (je fais de la pub pour mon sujet !!!)

Bonne route à tous !

PS : Treffine, j'ai eu la même mob !

" />

La classe, avec une selle bi-places !

Pour ta sortie de trajectoire avec une mercos qui arrive en face, en virage, ne regarde pas l'entrée du virage mais la trajectoire de sortie au point de corde !
autrement dit, relève la tête, tourne la légèrement vers la trajectoire intérieure, porte ton regard le plus loin possible et fait prendre de l'angle à la machine  tout en maintenant un léger filet de gaz. ne t'inquiète pas de la tenue de route des pneus, il feront leur boulot !
Tu es rentrée trop vite dans le virage et le mauvais réflexe est de freiner, cela a tendance à relever la moto et la faire sortir de la trajectoire idéale !
Là ou le regard porte, la moto ira !
Revenir en haut Aller en bas
philou 22
Biker
Biker
avatar

Votre Club : Alone
Votre Moto : Highlander 125 cb-td
Messages : 2037
Date d'inscription : 31/03/2016
Age : 49
Localisation : guingamp

MessageSujet: Re: Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !   23.09.16 11:32

cheers avec le premier Custom un Honda Shadow 125 teste avant achat
je passe de la TDR au Custom Malheur rien avoir en conduite surprise en
virage déporté également comme Treffine flippe le philou rattrapage de
justesse sinon je me mangeai la voiture en face la tu te dis d'accort
j’anticipe la conduite rien a voire j'avais déjà conduit un 600 a un pote
j'avais pas eu cette frayeur (pas un custom ) lol! le gabarie custom faut plus de vigilance
pour attaché les virages :-happy-:
mon beauf qui a eu des 50c/80c/et 125 dtre a fait un tour avec la shadow je les mi en garde sa touche et fais des étincelles dans les virages sec pas de problème et il me la planté bon pour le tôlier elle avais quoi 800 borne j'étais
plus mal pour lui .
O-v-O
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !   23.09.16 12:05

Très juste ta remarque Philou, un custom n'est jamais autre chose qu'un custom, ce ne sont pas des machines conçues pour faire péter des chronos !

Même si les pneus qui nous sont proposés sont performant pour ce type de machine, il n'en ont pas pour autant le grip d'un Hi-sport que l'on monterait sur une sportive.

Lorsque je suis passé à la sauce custom, j'ai eu du mal à adapter ma conduite, par rapport au freinage et à la vitesse d'entrée en virage. j'ai faillis me sortir quelques fois au début car j'avais une conduite trop heurtée comme sur les roadsters ou sportives, à freiner tard et fort même sur l'angle.

On en reviens à la fameuse humilité dont parlais Grand Vizir !! prendre conscience des possibilités de sa machine et reconsidérer sa conduite. Après, croyez moi, on peu rouler fort en custom dans les enchainements, mais sans ne jamais perdre de vue que l'on ai pas sur un R1 quand même !
Mais vous savez, pas besoin de sortir le gros pilotage pour en surprendre quelques uns dans les parties sinueuses, 80% des motards savent envoyer en ligne droite qui plus est avec des machines de 200 cv, peu savent passer vite en virage et rendent la main dès que cela tourne !!!!

Une petite vidéo pour illustrer mes propos !!
https://www.youtube.com/watch?v=KOk7PSkHJsw

Bonne route l'ami !
Revenir en haut Aller en bas
treffine
Biquette
Biquette
avatar

Votre Club : Les Biquets
Votre Moto : virago125
Messages : 593
Date d'inscription : 27/02/2016
Age : 47
Localisation : cotes d'armor

MessageSujet: Re: Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !   23.09.16 22:40

Il est terrible le gars en bécane bleue   cheers
 A un moment, la roue arrière chasse en plein virage : comment il a fait pour se rattraper (vers 1mn12) ?
A la moto-école on m'a dit de rester le buste droit dans les virages, mais c'est des bêtises. Demain, je teste les déhanchers comme lui ! J'irai m'entrainer à la montagne.
pirat
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !   24.09.16 12:29

Sur les harleys, les dérives de la roue arrière se maitrisent bien car la puissance arrive sur des régimes très bas mais elle est très linéaire, le coupe de pied au cul sur la mienne c'est plutôt entre 3000 et 4000 tours/mn. Donc avec un poil d'entrainement cela se fait sans problème ! sur un rodster ou une sportive de 150 ou 20 cv, la même chose se traduit par un travers avec un joli soleil car le pilote est immédiatement éjecté de la moto.
En cas de gamelle, il vaut mieux perdre l'avant que de se prendre une ejection mémorable suite à un travers de la roue arrière...
Après, tu as vu question tenue de route ! quand les "connaisseurs ou les pilotes" te rétorquent qu'un custom cela ne freine pas et ne tiens pas la route !!!!
Crois moi, même avec ta petite vivi sur une route sinueuse, tu as les moyens d'en laisser plus d'un derrière !
Pour ton histoire du buste, il reste droit bien dans l'axe de la moto, c'est le bassin qui fait le boulot !
Mais fait gaffe quand même, ne vas pas te mettre un voile !... lol!
Revenir en haut Aller en bas
BlackMeth64
Biker
Biker
avatar

Votre Club : Alone
Votre Moto : XV 240 Virago
Messages : 1383
Date d'inscription : 10/06/2016
Age : 29
Localisation : Pau

MessageSujet: Re: Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !   24.09.16 14:03

Faut surtout pas déhancher sur un custom !
Revenir en haut Aller en bas
treffine
Biquette
Biquette
avatar

Votre Club : Les Biquets
Votre Moto : virago125
Messages : 593
Date d'inscription : 27/02/2016
Age : 47
Localisation : cotes d'armor

MessageSujet: Re: Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !   24.09.16 14:38

je ne suis pas sure d'avoir tout compris, trop théorique, manque de visuel !
ce matin, j'ai testé des "déhanchers -transferts de poids à la bicross" : ça le fait pas mal, mais c'est encore une autre technique ! Je suppose que c'est ça qu'il ne faut pas faire d'après BlackMeth. Mais faut me dire pourquoi. Le gars sur sa moto bleue, il le fait le déhancher non ?
En fait, je suis un peu larguée, j'essaie tout en même temps
, c'est pas très méthodique mon affaire.
Very Happy

ça veut dire quoi se mettre un voile ?
Revenir en haut Aller en bas
BlackMeth64
Biker
Biker
avatar

Votre Club : Alone
Votre Moto : XV 240 Virago
Messages : 1383
Date d'inscription : 10/06/2016
Age : 29
Localisation : Pau

MessageSujet: Re: Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !   24.09.16 20:10

Je rectifie mon précédent poste :

effectivement sur la vidéo, le mec en harley déhanche à mort, mais c'est véritablement un pilote (en l'occurrence ici un inconscient...) et il conduit son custom comme une sportive.

Or la conduite custom ce n'est pas ça, le but étant d'enrouler les virages sur un petit couple sans chercher à bruler la "bande de peur" du pneu...(et ça peut se faire également à bonne allure sans problème)

Rester le buste dans droit signifie qu'il ne faut pas chercher à pencher le corps à l'intérieur du virage (ni à l'extérieur d'ailleurs!), mais simplement rester droit, dans l'axe de la moto et son mouvement ; on suit le mouvement, l'angle de la moto qui vire sans vouloir ni le restreindre (en compensant le corps à gauche dans un virage droite) ni l'accentuer (en penchant davantage le corps à droite dans un virage à droite). On suit l'inertie de la moto, point.

La vidéo est loin d'être un exemple à suivre, il y a fort à parier que 99,9% d'entre nous se tuerait en voulant suivre ce mec.

Il n'y a qu'à observer la forme des selles des customs, elles indiquent tout de même clairement bien que le cul à vocation à rester dessus sans déhancher, à l'inverse des modèles sportifs dont la selle est plus profilée sur la longueur et arrondie sur ses tranches pour faciliter le mouvement...

Heureusement Treffine que tu roules en 125, car tenter un déhancher "pour voir" sur une moto plus puissante t'aurait peut être valu une belle gamelle !

Néanmoins, si tu souhaites développer une conduite plus sportive, je t'invite à te choper un petit SM ou une sportive 125 (il y a de bonnes affaires sur lbc, parfois à moins de 1000€). En tout cas je te déconseille de jouer au pilote de moto gp en custom comme le mec sur sa moto bleue, encore une fois bon pilote, mais bon pilote débile !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !   25.09.16 9:50

Très juste Black Meth, de plus, le déhancher ne sert qu'à pouvoir poser le genoux au sol pour obtenir un point d'appui supplémentaire !
Sur un custom en plus ce n'est pas forcément joli à voir car la moto tranche avec ce style de pilotage !
Mais bon, cette vidéo illustre surtout ce que je voulais démontrer, à savoir que les customs ne sont pas forcément des fer à repasser qui ne tiennent pas la route, et que nombre de mecs en sportives ne savent pas exploiter la moitié du potentiel de leur machine !
Treffine, oublie cette technique de pilotage,suit les conseils de Black Meth, surtout avec une 125, légère à la base, cela ne te feras rien gagner si ce n'est le risque d'une gamelle parceque la moto et la position de conduite sur les customs n'incite pas à cette technique ! be cool...
Revenir en haut Aller en bas
philou 22
Biker
Biker
avatar

Votre Club : Alone
Votre Moto : Highlander 125 cb-td
Messages : 2037
Date d'inscription : 31/03/2016
Age : 49
Localisation : guingamp

MessageSujet: Re: Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !   25.09.16 10:00

O-v-O bien pété de rire

(mais bon pilote débile BlackMeth64 ) quand j'ai visionné également j'ai penser
il veux mourir lui la = une sacré maîtrise de sa monture le mec la .
Revenir en haut Aller en bas
BlackMeth64
Biker
Biker
avatar

Votre Club : Alone
Votre Moto : XV 240 Virago
Messages : 1383
Date d'inscription : 10/06/2016
Age : 29
Localisation : Pau

MessageSujet: Re: Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !   25.09.16 10:15

Olive 34 a écrit:
Très juste Black Meth, de plus, le déhancher ne sert qu'à pouvoir poser le genoux au sol pour obtenir un point d'appui supplémentaire !
Sur un custom en plus ce n'est pas forcément joli à voir car la moto tranche avec ce style de pilotage !
Mais bon, cette vidéo illustre surtout ce que je voulais démontrer, à savoir que les customs ne sont pas forcément des fer à repasser qui ne tiennent pas la route, et que nombre de mecs en sportives ne savent pas exploiter la moitié du potentiel de leur machine !
Treffine, oublie cette technique de pilotage,suit les conseils de Black Meth, surtout avec une 125, légère à la base, cela ne te feras rien gagner si ce n'est le risque d'une gamelle parceque la moto et la position de conduite sur les customs n'incite pas à cette technique ! be cool...

C'est tout à fait ça
Revenir en haut Aller en bas
treffine
Biquette
Biquette
avatar

Votre Club : Les Biquets
Votre Moto : virago125
Messages : 593
Date d'inscription : 27/02/2016
Age : 47
Localisation : cotes d'armor

MessageSujet: Re: Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !   25.09.16 22:14

Bon ben je vais rester sage alors. Je ne vais pas acheter une nouvelle bécane maintenant.

N'empêche, j'étais plus habituée à être sur un petit voilier, ou un vélo. On utilise beaucoup les ressentis et les transferts de poids. Du coup, la vivi c'est beaucoup plus statique en fait comme conduite !

J'ai testé un nouveau truc hier : rafales de vent de travers.
Houla c'est chaud aussi. En plein virage à gauche , j'ai pris une rafale venant de la gauche, j'ai eu l'impression que le vent poussait sur la roue arrière pour qu'elle chasse : j'ai bien cru que la roue arrière allait s'aplatir sur la route ! j'ai désséléré sans réfléchir et hop la vivi s'est relevée. Ouf.

PS : ça veut dire quoi exactement "le but étant d'enrouler les virages sur un petit couple sans chercher à bruler la "bande de peur" du pneu.." ?

Merci
Revenir en haut Aller en bas
treffine
Biquette
Biquette
avatar

Votre Club : Les Biquets
Votre Moto : virago125
Messages : 593
Date d'inscription : 27/02/2016
Age : 47
Localisation : cotes d'armor

MessageSujet: Re: Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !   02.10.16 22:35

Virages et trajectoires

Ce matin j'ai fait un stage virages et trajectoires avec une association de motard(e)s bénévoles. Théorie "poussée", mise en pratique sur route en petits groupes : le top.

Du coup, j'ai repris la bécane l'après-midi pour tester ma nouvelle technique sur les routes de montagnes d'ici : J'ADORE.

Maintenant, ça y est, je sais comment on aborde un virage, les techniques à utiliser pour que ça passe (regard au point de rencontre des 2 voies, contrebraquage "horizontal", appui du genou, mouvement de la tête). Je fonce et tout : un vrai pied. ça m'éclate quoi. (je fais gaffe quand même)

On était une vingtaine ce matin : gros cubes, motards supers équipés. He ben, la moitié au moins avoue flipper  dans les virages. Alors là, ça m'a épaté.
Et dire que je me sens souvent intimidée par les look de "vrais" motards...

pirat

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !   03.10.16 9:23

C'est cool, ces stages de pilotage sont très utiles, car en moto école, on ne nous apprend pas beaucoup les techniques de pilotage, de freinage (qui plus est avec l'ABS qui équipe la plus-part des motos aujourd'hui). En tout cas, pour moi à l'époque ou je roulais en sportive, j'ai fait un peu de circuit (sans faire de compèt) sur le circuit de Lédenon dans le Gard. C'est le circuit le plus technique du championnat de France promosport car il est construit sur un dévers, ça monte, ça descend et à aucun moment des virages que l'on aborde on voit correctement l'entrée ou la sortie du virage. C'est un circuit ou les cylindrées intermédiaires (250, 600cc) sont plus à l'aise que les 1000 ou 1100cc. Mais bref, il y avait souvent des pilotes qui faisait leur séance d'entrainement ou la mise au point de la machine, parler avec eux, les observer, rouler avec eux sur la piste m'ont appris pas mal de techniques. Tous disaient : Si tu es bien à Ledenon, tu sera bien sur tout les autres circuits...
Après, sur route ouverte c'est différent, on est pas seul, on a pas de dégagements à chaque virage, bref faut faire gaffe, la route n'est pas un circuit.
Quand on regarde la vidéo, on se dit que le mec a soit une confiance en lui énorme pour attaquer comme ça en tee shirt ou alors une sacré dose d'inconscience.
Un peu des 2 je dirais, mais une chose est sure, il a un pilotage, une appréciation des trajectoires et un freinage au top, il connait parfaitement les limites de sa machine et très certainement chaque virage de cette portion de route. Ça laisse une sacré marge de sécurité quand on roule normalement ensuite !!
C'est un peu ce que je reproche à la formation en moto école, on vous apprend à faire le rapide dans les temps sans réellement vous donner les techniques de pilotage, advienne que pourra... C'est la raison pour laquelle je suis favorable à 200% à ces stages sur circuit, on complète sa formation de base, on sait évaluer les limites de sa machine ainsi que ses propres limites, bref c'est tout bénef !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !   03.10.16 9:29

Pour répondre à ton post Treffine comme quoi tu es impressionné par le "look vrai motard", beaucoup arborent sur leur combi des sliders au genoux, observe et si tu en vois un qui a des traces de frottement sur le bitume, tu pourras le compter sur les 20 doigts (des mains et des pieds)... autrement dit, beaucoup se la raconte !
L'habit ne fait pas le pilote, et la moto non plus...

So long l'amie !
Revenir en haut Aller en bas
CYRIL...125
Tricycliste
Tricycliste
avatar

Votre Club : Alone
Messages : 36
Date d'inscription : 29/05/2016
Age : 44
Localisation : toulouse

MessageSujet: Re: Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !   01.11.16 19:24

Vos retour sont intéressants.....je suis débutant,le permis B1 depuis 91 mais seulement 3 ans de roulages en 125,15.000km en aglo....
Je savais les risques avant de passer en 2 roue,mais en "live" c'est parfois effrayant le nombre de cons que je vois....refus de passage,feux grillés,serrage lors de dépassement,ceux qui sortent d'un parking sans regarder....et ceux qui nous collent au cul ,même dans les ronds points...jusqu’à me pousser (vécu).....
Je n'ai pas vécu de gros crash,de petits accrochages de parts quelques conducteurs inattentifs au 2 roues...
J'en suis venu a la moto par passion et échapper au train train quotidien du sempiternel bouchon et au custom par dépit...disons que j'ai un comportement a risque dès que je me déplace (vtt,voiture sur circuit)..et donc pour rassurer mon épouse j'ai voulu une bécane a conduire a la cool...
Et effectivement,pour les virages,j'ai discuté avec des motards expérimentés et eux aussi redoutent les virages,de leurs aveux,même s'ils savent que ça passe l'inconscient veux lui luter contre et qu'il faut justement luter contre le naturel et accompagner sa machine selon le même angle (a vitesse normale)...
Reste aussi certaines particularités...ceux qui modifient leurs motos...arrière bas ou rigide,changement de cintre..ext,toutes modifications aura pour effet de modifier la répartition des masses sur la moto induisant aussi une conduite différente...
A chacun d'être vigilent,conscient du moment présent,de le vivre pleinement...
BONNE ROUTE ...TOUTES,TOUS.
Revenir en haut Aller en bas
Spasiba
Solexiste
Solexiste
avatar

Votre Club : Alone
Votre Moto : Virago Bobber 125
Messages : 143
Date d'inscription : 14/10/2016
Age : 43
Localisation : Gard

MessageSujet: Re: Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !   19.05.17 13:54

Salut tout le monde,

Ce post est super et on en apprend beaucoup sur les autres ce qui complète bien le profil des membres en + des présentations et la façon de piloter sa bécane.

Alors, comme j'ai du temps en ce moment pour traîner mes guêtres chez les Biquets, je vais vous faire part de mon expérience à mon tour.

Pour ma part, mon expérience moto est très récente et la + marquante jusqu'à présent est celle que j'ai vécu avec l'auto école de mon quartier pour tenter de passer le GC. Je ne me suis jamais intéressé auparavant à la moto jusqu'à mes 40 ans. Avant, je regardais cela comme un loisir "inaccessible" car manque de sous et dû également à mon parcours de vie très changeant.

En fait, c'est ma femme, qui au sortie d'une expérience professionnelle douloureuse pour elle a décidé de passer le permis GC pour regagner confiance en elle. Je l'ai, bien évidemment encouragé, même si intérieurement je me disais "Passer le GC ? Mais pourquoi faire ? On n'a pas de thune pour s'acheter une bécane". Enfin bref, j'me suis dit qu'on verra bien déjà si elle l'obtient ou pas. Les beaux parents ont payé une grande partie du permis pour leur fille (cool les beaux parents !).

Et puis Madame a passé et réussi son GC du 1er coup ! Et là, ben, j'me suis dit "après tout, pourquoi pas moi ?". On avait réussi avec le temps à économiser 1000 euros. N'y connaissant rien en bécane et ne sachant pas du tout comment je me sentirai dessus, si ça me plairait, on s'est acheté une 125 Daelim Daystar. Un peu au hasard pour tout dire.

J'ai donc commencé par faire des tours de jardin pour passer la 1 ère et la 2 ème  Laughing  puis j'ai fait des tours de quartiers, j'ai adoré ! Sur mon permis est tamponné équivalence pour les 125 alors  j'me suis pas trop posé de questions au début de savoir si ça passait au niveau des flics ou pas et je me suis formé seul sur la route sans avoir l'attestation 125. Je sais c'est pas bien. Et puis après 10 000 kms en 2 ans (c'est pas énorme). J'ai pu économiser un peu et me payer le permis GC (encore avec l'aide des beaux parents, y sont extras j'vous dis !).

Je m'inscris à l'auto école la moins chère à côté de chez moi. Et là c'est la grosse, grosse déception ! Je m'explique.
Lorsque je me suis inscrit, je n'avais qu'un mois pour passer le permis car après je reprenais le taf et n'aurais plus eu le temps après (vie de famille avec 2 enfants, travail avec des longues journées ...). Je n'avais donc qu'un mois pour le passer au mois de Juin.
Je m'inscris donc à l'auto école la moins chère de mon quartier et là le moniteur me dit qu'il fait des leçons de 3 heures d'affilées de plateau. Je ne rendais pas compte que cela ferai beaucoup trop pour du plateau en plein mois de Juin et en plein cagnard !
Donc au 1er jour de leçon, le moniteur (qui est aussi le patron de la boîte seul avec sa secrétaire) me sort la moto me montre vite fait les commandes et se barre en voiture  Shocked  me laissant seul sur le trottoir finir de me préparer et enfiler vite fait la chasuble ! Le mec s'est cassé comme ça  ! Sans me donner le contact radio pour échanger avec lui. "Et si je me plante sur la route ? Mais il est fou ce type !" Je démarre la bécane et le retrouve sur la piste plateau  5 kms plus loin. J'ai halluciné, je pensais que les motos écoles roulaient en convoi avec des conseils du moniteur sur la conduite.

Bref ! je me dis que c'est rien, j'men fous. Les 3 premières heures, que du lent en plein cagnard. Mortel ! Le moniteur me fait enlever la veste mais croyez-moi bien dans le Sud en plein mois de juin dès 10 heures en plein soleil, tu cuis. A la suite de ces 3 heures, le moniteur me laisse poireauter 16 jours avant de me rappeler pour me coller encore 3 heures de lent toujours en plein soleil alors qu'il m'avait dit que l'on ferait des autres exercices et que je faisais + de 20 secondes pour le lent donc j'étais bon pour cet exercice là.
Alors d'accord, le moniteur n'est pas responsable de la météo mais faire de l'évitement ou du freinage d'urgence m'auraient ventilé un peu. 3 heures de leçon d'affilé c'est trop ! Surtout au début, quand on passe d'une moto de 140 kg à 220 kg au moins ! On a les bras et tout le corps raide. Surtout que la moto que je conduisais était la sienne, il se l'ai payé pour lui et s'en servait les week-end, mais elle était plus grosse et semblait donc moins maniable, surtout pour le lent, que les autres motos des autres auto écoles. Elle ressemblait à une Suzuki gladius. Le moniteur me donnait très peu de conseils sur la piste et préférait au choix papoter avec les autres moniteurs des autres écoles ou draguer les nanas qui passaient par là.

Donc 6 premières heures que du lent ! alors que je m'en sortais. Les trois heures suivantes, j'ai encore fait 2 heures de lent !!!! Le moniteur me disait que ça passerait tout seul le permis pour moi et patati et patata et je l'ai cru. Pour la p'tite histoire, au milieu de cette 3ème matinée, vers 11h00 quand le soleil tapait bien, il est partit pour aller boire un coup au bar avec un collègue à lui ! Il me propose de venir, je lui réponds que non et le fixe incrédule. Mais non, lui droit dans ses bottes, me laisse ainsi seul sur la piste, moto coupée car il est partit avec les clés Shocked pour revenir 15 minutes après tranquille. Et là je n'ai rien dit car je me connais, je ne dis que très rarement aux autres ce qui me déplaît dans leur attitude car quand ça sort et bin souvent ça sort mal et ça peu déraper. Cette attitude m'a valu quelques séjours à l'hosto par le passé. Parce que quand je le dis, c'est déjà le trop plein et je préfère quand l'autre se tait en face. En + le gars est du genre grande gueule qui s'la raconte. Je pense que ça serait monté très vite entre nous deux. Je sais que je peux faire ou dire des choses que je regrette après. Donc sagesse des 40 ans oblige, je réfléchis avant d'agir.

Ce n'est qu'à la 9ème heure, qu'il me fait enfin commencer les freinages d'urgence et évitement. Le gars n'avait même pas de petit appareil pour contrôler ma vitesse. La vérité, il m'a contrôlé que 2 fois en empruntant celui d'une autre auto école. L'hallu ! Puis il me dit : "Allez, c'est bon je t'inscris pour passer le plateau la semaine prochaine". Et là un gros doute m'envahit. J'me sentais pas prêt même si je connais mes fiches par coeur.

2 jours après, je vais sur la piste avec ma femme pour reconnaître le parcours avec elle et en refaisant le tracé elle m'apprend que je trompe de marquage au sol lors du parcours d'évitement ! Merde ! C'est pas vrai !?! J'ai fait tous mes évitements en me trompant de marquage ! Je prenais le marquage poids lourds qui était + excentré d'environ 30 cm et donc + facile à passer que le marquage moto. C'est ma femme qui me corrige !  Mais putain il faisait quoi ce con de moniteur sur la piste ?". Et bin il papotait avec les autres. Tranquille. Sur la piste, les autres auto écoles avaient plusieurs élèves moi je n'étais que son seul élève. Tu m'étonnes, si j'avais su, je serai allé là ou était aller ma femme plutôt que vers le moins cher.
Donc, le jour du plateau j'annule tout et lui demande de me faire une attestation 125 pour pouvoir rouler assurer. La semaine d'après je reprenais le boulot. Je ne suis pas allé au plateau car je ne me sentais qu'à moitié préparé et je déteste me présenter à un examen de ce genre si je ne le sens pas. De plus, en cas d'échec, le moniteur m'aurait demandé de payer encore des heures et là cela aurait été la goutte d'eau qui fait déborder le bordel. Pour te dire la mentalité du gars quand il m'a tendu la moto la 1 ère heure il m'a dit :'tiens ! Voilà une vraie moto !" après avoir vu ma Daelim, sous entendu "pas comme ta 125 de merde" et là réponse directe, dans ma tête : "Ben déjà, saches que toi avec ta moto d'merde j'te pisse à la raie ! Gentiment et respectueusement." Twisted Evil  Vous voyez quand j'vous dit que j'ai du mal à dire les choses des fois Laughing ça c'est mon côté russe qui parle. C'est pour ça que je m'appelle Spasiba (merci en russe) pour montrer que je suis un gars qui fait des efforts pour se montrer gentil, aimable et respecteux Laughing Je ne supporte pas les mecs en GC qui snobent les autres en 125. On dirait qu'ils font un concours de bite, ces p'tits gars dans leur p'tit slip.

Donc, pour conclure, il m'a fait une attestation 125 qu'il m'a prélevé sur mon compte d'heure qu'il restait. Donc qu'il m'a fait payé. Ma femme, et des amis m'ont dit de signaler tout ça aux autorités compétentes mais pfffff pas la motivation de me prendre la tête avec ce con et de me lancer dans des procédures qui vont s'éterniser avec en + la reprise d'un nouveau boulot. De plus, le gars habite dans le même quartier que moi et passe devant chez moi tous les jours avec son auto école. Ah la belle époque du moyen âge ou on pouvait régler soi même les litiges  Laughing

Et pis, après tout, après longue réflexion, je suis également tout à fait lucide et humble face à mes capacités de motard. Si j'avais eu mon permis moto à 20 ans je me serai tué avec, vu déjà comment je conduisais mes bagnoles, comme un jeune plein de testostérone Laughing  J'imagine même pas si j'avais eu un GC pirat  j'aurai fini ma vie dans un virage. Donc là à 42 ans avec 2 gamines qui sont pour moi mes vrais trésors, je n'ai plus envie de rouler vite et prend assez de plaisir avec mon p'tit bobber 125. La vitesse c'est pas mon truc. J'ai pu tester avec la bécane de l'auto école de rouler à 130 sur les nationales pour rejoindre la piste plateau Laughing  car je rappelle que je me trouvais à chaque fois seul sur la route avec une grosse ligne droite .... sans moniteur Shocked  Quand je pense  à la tête des gens qu'ils ont dû faire dans leur bagnole quand je les ai doublé comme un taré à 130 km/h avec ma chasuble fluo écrit "auto école" au dos Laughing Laughing Laughing  
Peut-être, un jour, qui sait, je repasserai mon permis GC pour de bon ... On verra bien. J'sais pas si c'est une bonne idée en fait.
Voilà pour mon expérience qui m'a le + marqué.
Je sais pas si vous avez eu le courage de tout lire. C'est p'têtre un peu chiant pour vous mais moi ça fait du bien de partager mes galères. Les biquets c'est moins cher qu'un psy  Laughing
Heureusement qu'on a nos p'tites bécanes 125 pour nous apporter un peu de bonheur. En plus, franchement, j'ai vu des 125 sur ce forum ou ailleurs qui ont beaucoup + de gueule que des sportives.
Allez à + les amis et au plaisir de lire encore vos expériences  ...

P.S. Il m'a fallu 3 heures pour écrire ce post, j'espère quil vous en faudra moins pour le lire  Very Happy


Dernière édition par Spasiba le 20.05.17 22:10, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
treffine
Biquette
Biquette
avatar

Votre Club : Les Biquets
Votre Moto : virago125
Messages : 593
Date d'inscription : 27/02/2016
Age : 47
Localisation : cotes d'armor

MessageSujet: Re: Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !   20.05.17 20:11

Coucou Spasiba

J'ai tout lu Very Happy

C'est marrant parce que je suis en train de préparer un texte moi aussi, sur mon expérience de motarde, car...
... Hé oui, ça y est, je le sais maintenant : je suis motarde. OUAIS  cheers
J'ai roulé mes premiers 10 000 km avec la Virago, sans cuir noir, sans grosse barbe, sans bras tatoués velus et sans afficher un air pas aimable  lol!

Je suis bien contente pour ta femme, qu'elle puisse reprendre confiance grâce à la bécane. A te lire j'ai comme l'impression que j'ai fait un peu pareil qu'elle en fait. Apprendre à piloter une moto, n'est pas démarche anodine, contrairement à ce que je pensais il y a encore un an. C'est encore plus vraie pour une femme. J'avoue être restée un peu scotchée en te lisant d'ailleurs. Tu vois, tu as bien fait de prendre le temps d'écrire.

Pour ce qui t'es arrivé avec la "moto école" de prout, c'est normal que tu aies les boules. Cette personne ne me parait pas professionnelle. Fais ce qui est le mieux pour toi et ta famille.
Tu peux peut-être demander conseil à la FFMC ?
L'avantage des assoc anciennes, c'est qu'elles ont l'expérience et le recul pour conseiller de manière adaptée et judicieuse.

Si ça peut te consoler un peu : l'auto-école où j'ai réalisé les 7 heures de formation obligatoire pour les 125 n'a pas été au top (sans non plus atteindre les sommets  que tu décris). J'ai davantage appris avec les cours d'une association de motards.

J'ai pris plaisir à te lire en tout cas et j'ai bien ri aussi.
Par exemple, quand tu dis que la vitesse c'est pas ton truc et, 2 lignes en dessous, tu dis que tu roules à 130 en GC alors que t'as pas le permis et que c'est limité à 90 !    lol!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

V (comment on dit V en russe au fait ?)
Revenir en haut Aller en bas
Spasiba
Solexiste
Solexiste
avatar

Votre Club : Alone
Votre Moto : Virago Bobber 125
Messages : 143
Date d'inscription : 14/10/2016
Age : 43
Localisation : Gard

MessageSujet: Re: Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !   20.05.17 21:39

Salut treffine,

Merci pour ton message. Et oui les nanas qui font de la bécane ce n'est pas anodin et je trouve ça top !

Et oui j'ai eu rouler à 130 km/h (124 pour être précis sur compteur Very Happy ) pour essayer de rattraper le moniteur qui était parti plus tôt ... J'me suis dit "j'en profite un peu pour voir la différence avec ma 125"  et surtout après 3 heures de parcours lent et frustrant à avancer à 5 km/h. "Allez je tourne la poignée fort pour voir comment ça part ... " Laughing  et ça part bien Laughing Laughing Laughing

Mais quand je dis que ce n'est pas fait pour moi, c'est que j'me sens moyen capable de maîtriser une GC sans être tenté de rouler vite et risquer de me planter. Sur un gros cube, t'es constamment en train de doubler des caisses et de te manger les lignes pour dépasser. Trop de puissance = trop de tentation  Twisted Evil . Avec mon p'tit bobber je reste tranquille derrière les caisses ... sage ...  Sleep
Mais je ne parle que pour moi, je sais que je suis un novice dans la conduite d'un 2 roues.

Sinon sympa la couverture du livre D'Anne France ! Vive les femmes motardes !
Et aussi je ne peux que t'encourager à continuer d'écrire sur ton expérience de motarde et de le faire partager, c'est toujours très intéressant pour celui qui l'écrit et celui qui le lit.

Et V en russe se dit "priviet" (prononcé priviète) qui veut dire "salut" pour un ami Wink
Revenir en haut Aller en bas
CYRIL...125
Tricycliste
Tricycliste
avatar

Votre Club : Alone
Messages : 36
Date d'inscription : 29/05/2016
Age : 44
Localisation : toulouse

MessageSujet: Re: Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !   20.05.17 23:39

Spasiba,je te rejoint dans ton analyse sur les GC..
Pour moi la passion du 2 roues a commencée a la fin des 70's,j'avais 6 ans quand ma tente m’emmenait avec elle et ses potes motards a se faire des virées sur les routes des Pyrénées ou faire la tourné des bistrots et apéro sur Pau...pas le meilleur exemple pour un enfant mais quelle belle vie....
Certains d'entre eux roulaient forts avec leur Honda v4,Kawa 1100/1300,des Norton,Bonneville..ils avaient de l’expérience puisque pilotes au bol d'or ou le mans trophy..
Le jour de son mariage son témoin avait un Yamaha Génésis 1000,nous sommes partis lui et moi sur le tracé du circuit de Pau intra-muros comme des balles,compteur a 220 en ligne droite des stands.....totalement outlaw,mais quel kiff..!!
J'en revoie encore 2 ...et on en ris encore..
Puis j'ai grandi,passé mon permis auto,a bien faut que je vous raconte ça,en fait je me suis inscrit a 19 ans pour mon permis moto mais mes parents ont réussi a persuader l'auto-école de modifier en permis auto..tout ça parce que 3 ans avant je me suis mis une grosse boîte a mobylette,tout seul avec 6 mois d'hosto..mais parents ont été prévoyant parce que j'ai écrasé mes 3 véhicules qui ont suivis..
Ensuite j'ai acheté une Suzuki 125 rm pour me défouler en cross,je l'ai gardé quelques années puis me suis lassé,après plusieurs années sans moto,la vie et les priorité avaient pris le dessus,ce n'est que seulement depuis 3 ans que je m'y suis remis,d'abord sans formation pendant 1 an puis il m'a fallut faire ce satané stage que j'ai obtenu...mais même là j'ai fait le "guignol" en faisant tout a 65 km/h...pour voir.!
Enfin pour finir,nous n'avons pas ressentir de frustration a rouler en 125,d'une part cela suffit a un usage urbain et c'est être libre de rouler a son rythme sans trop craindre les foudres des cops..et d'autre part il n'y a pas de honte a conserver son 125,que ce soit par coût financier,ou par incapacité a obtenir le GC...
Bon sur ce toutes,tous...bon ride ..A+..!

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si l'on parlait un peu de notre expérience de motard !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et si on parlait gros Jerk?
» Billet d'humeur : Et si on parlait un peu du coaching !!!!!!
» volksrod, puisqu'on en parlait !
» Et si on parlait de Christine GUINAUDEAU
» et si on parlait un peu de nous???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Biquets22 :: La grange :: Trucs, Astuces et Bêtisier :: Bêtisier-
Sauter vers: